les Jardins

Les jardins tels qu'on peut les voir aujourd'hui ont été mis en place au cours du XIXe siècle, principalement grâce aux travaux entrepris par le Marquis Ernest de Lambertye, passionné de botanique et lui même horticulteur renommé.

À l'entrée des jardins, avant même de pénétrer dans les chambres, vous pourrez découvrir le jardin 1900, conçus à l'occasion du centenaire de l'Ecole de Nancy, en hommage au Marquis Ernest de Lambertye.

Ce jardin accueille quelques unes des plantes cultivées à l'époque, à l'endroit même où le marquis avait fait construire les serres. On voit encore la structure débutante des forceries et du jardin d'hiver, à l'arrière du théâtre, alors que les serres tropicales ont totalement disparu.

jardin 1900

Totalement ravagé par la tempête de 1999, le Jardin 1900 a été remis en état durant l'année 2000, mais la chute des grands arbres qui l'entouraient nous empêche malheureusement de vous le présenter tel qu'il était un an auparavant.

En parcourant les allées des jardins, vous découvrirez également l'ancienne Orangerie du château, aujourd'hui désaffectée, et qui abritait autrefois les orangers centenaires, afin de les préserver de l'hiver rigoureux. Près de l'entrée, visitez également la Cour des Communs, qui accueille les écuries, l'ancien théâtre (un des rares théâtres privés de Lorraine) ou encore la « maison suisse ».

jardins en chambres

Enfin, les murs des « jardins en chambres » séparent différents types de cultures : jardin des senteurs, de plantes sataniques, dahlias, jardins pédagogique des enfants (entretenu par les sections de maternelle de l'école de Gerbéviller); les murs qui les encadrent veillent depuis le XIXe siècle sur l'ensemble, en protégeant des vents du nord et des baisses de température : vous constaterez vous-même le micro-climat qui existe dans ces jardins.

Retourner au sommaire